"Une démarche artistique
à “la rosée” ?

"C’est un des moyens proposés aux résidents, de retrouver une place de sujet à part entière. Les Artistes et l’établissement préviendront simplement toute situation désagréable, en évitant de mettre les résidents en difficulté, en insécurité ou en position d’échec et d’être jugés. La situation de création permet aux artistes d’offrir de l’interaction - par nature imprévisible - entre eux, leurs pratiques et les résidents. L’artiste propose un espace de créativité dans lequel l’autonomie des résidents est mise à contribution. Autonomie, qui peut être surprenante dans ce genre de rencontre. Ce faisant, c’est l’expression de la vie qui est mise en avant. L’établissement est un lieu social. Pourquoi n’y aurait-il pas de culture ? D’art ? Accueillir des artistes dans l’institution, c’est accepter d’être dérangé, et ce, qu’on soit résident ou professionnel. Au-delà de proposer une place de sujet, actif et décideur au résident, qui conduit à se réapproprier sa vie, l’art est une manière de tisser du lien social entre les intervenants, l’intérieur et l’extérieur, ou entre les différentes générations. Dans tous les cas c’est l’expression de la vie qui est mise en avant par l’art."

Élisabeth Balloir-Dijol