« En poussant l’aiguille du cadran vous ne ferez pas avancer l’heure. »
Victor Hugo


Ce projet n’aurait su résonner sans la chaleureuse bienveillance des résidents de l’éhpad La Rosée à Nice ; sans l’acuité et l’énergie conjuguées d’Élisabeth Balloir-Dijol et Francis Siméoni avec celles des membres du personnel de l’établissement, intervenants, familles, amis et proches qui ont participé, de près ou de loin,à la vitalité de ces rendez-vous sonores



En 2013, Pierre Le Pillouër et Éric Caligaris interviennent au coeur de l’éhpad la rosée à Nice pour une oeuvre enregistrée de rencontres poétiques et sonores avec des résidents et des membres du personnel de l’établissement. Voix partantes sera donnée en audition publique cette même année. La vitalité des processus engagés et les différentes questions suscitées par les jeux d’échange et de fixation de la parole ont dessiné une perspective élargie pour cette forme d’exploration sonore. Comme une radio esquisse ainsi douze rendez-vous conversés et expérimentaux pratiqués dans de nouvelles contextualisations. Ces incursions, au cours d’un cycle d’une année, dans le registre d’instruments particuliers contribuent, paradoxalement, à une dimension universelle de la musique : celle portée par la parole.