Bande son pour l'exposition éponyme
au Troisième Bureau Paris XI.

Eric Caligaris : compositions, arrangements et manipulations sonores pour lessiveuse, Fétoumémé, Saladinox, tubes, didjiridu, sampling et autre bazar sonore.

« Les démons qui m’assaillent sont terribles. Ils n’appartiennent à aucun folklore ou mythologie, si ce n’est à mon quotidien. Au détour des rues que j’emprunte ou au hasard de mes relations, je ne parviens jamais à les voir. Je ne soupçonne leur présence que bien plus tard, à la douleur ou au ressentiment. Le soir, au moment du sommeil, c’est là qu’ils sont vigoureux. Je tourne et me retourne pour tenter d’écarter leur influence... Je suis la branche que l’on dispose devant le seuil pour éloigner l’orage. Je suis la “pièce sans nom” du Musée des Arts d’Afrique. Je suis la Grand-mère qui meurt, le rappel des vieilles connaissances, les intimes et incompréhensibles mécaniques. Je suis la soif du visible, le désir du concret. A la fois le signe, la tache, le mot et l’objet, Qui dissimule ou qui protège. »


Soundtrack for the exhibition "Talismans - ward off paintings"
at Le Troisième Bureau Paris XI.

All composition, arrangement and sound treatment by Eric Caligaris who also played boiler, Fétoumémé, Saladinox, tubes, dijiridu, sampling and many other strange noisy stuff.

« Demons are biting. These are not belonging to any mythology except mine in everyday. Passing through the streets or having relationship, I cannot see them. I know their presence because of my pain, my remembrance or my resentment, and it happens always later. At the moment to fall asleep, they are specially strong. I turn round and round, trying to escape their evil. I am an arranged branch at the door for the storm to take away, I am the “unnamed piece” of the Musée des Arts d’Afrique. I am the Great Mother who died, a remind of old acquaintances, intimates and incomprehensible mechanics. I am a visible thirst, a desire of concrete, All inside the sign, the spot, the word and the object that hides or that protects. »